Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/07/2018

Résumé rencontre avec M. NAVELLO. Bilan de la mairie.

Bonjour à tous.

Voilà le résumé assez détaillé de notre rencontre avec M. NAVELLO.

Comme vous allez le voir la discussion fut fort sympathique mais n'apporta peu de réponses positives à nos demandes.

Pour cette rencontre nous étions trois, Hans KRUISBRINK, André BOS et moi.

Le maire voulait nous voir pour les stops mis en place sur les Teyssières car certains(es) s'en sont plaints en disant que 4 stops c'était ridicule. Mais j'ai donné des explications de leurs raisons dans le blog. Pour le moment on a bien sûr demandé qu'ils restent et qu'on en rajoute à la fourche Amandiers/Teyssières, au giratoire Saint Donat ainsi que sur le chemin du Banay car chemin étroit avec pas mal de transit pour éviter Mazan il faut aussi penser aux pré-signalisations absentes.

Pour diminuer le transit sur Saint Donat, mettre la partie sud en sens unique ou en sens interdit sauf riverains dans les deux sens.

Pour les Piedmarin 1 et 2 les mettre en sens unique aura une opposition de la part de ceux qui devront faire un grand tour pour les prendre dans le bon sens. De plus les panneaux ne sont pas donnés dixit M. le maire.

La vitesse n'est pas excessive car avec tous les contrôles faits, très peu de personnes ont été verbalisées. Mais comme déjà expliqué plusieurs fois, un piéton trouve toujours que les voitures vont trop vite.

Sinon faut pas rêver : le cheminement piéton le long de la D1 c'est pour dans ...pas maintenant ni demain, la commune et le département n'ont pas de budget de plus il faut déplacer la route pour l'élargir donc acquérir du terrain etc.

D'après lui ce n'est pas le cheminement qui amènerait du monde au village, mais plutôt les associations sportives et culturelles. Les gens viennent aux activités et font leurs courses en même temps. Tant pis pour ceux qui risquent leur vie à pieds ou en vélo sur la D1.

Les Amandiers et les Teyssières qui se transforment en torrent resteront comme ça car après étude ça coûterait plus cher que le budget communal donc regoudronnage seulement. Pas de trottoir ni d'équipement de sécurité.

Il faudra acheter des bottes (ça c'est moi qui l'ai dit).

On va avoir des caméras de vidéosurveillance (comme je l'ai "exigé" dans le blog) pour les emplacements nous avons proposé là où il y a des lumières au moins le giratoire Saint Donat, l'abri bus Teyssières/PM2, terrain communal/benne à végétaux (lieu de rencontre des jeunes et surveiller la benne) et à Malpassé. Une étude va avoir lieu. Cela pourrait aussi servir pour les cambriolages en repérant les individus et les véhicules.

Les Garrigues sont devenues un énorme lotissement qui s'est créé à l'envers. Normalement on commence par l'infrastructure puis les maisons, chez nous les constructions se sont multipliées alors que tout le monde savait que les infrastructures ne pouvaient pas suivre mais selon M. NAVELLO c'est la faute des lois qui autorisent ces constructions pas celle du maire. Pourtant il signe les permis de construire. Il pouvait aussi ne plus en délivrer bien avant la mise en place du PLU.

Nous avons proposé de faire un sondage pour avoir une idée des demandes des habitants (exemple devenir une zone urbaine, quels équipements désirés etc.).

Pour les cars il ne peut rien faire, il nous a conseillé de passer par le maire de Caromb M. Léopold MEYNAUD qui en est le responsable.

Nous avons demandé de mettre un panneau avec un plan du quartier à Teyssières/Bramefan, d'avoir "LES GARRIGUES DE MAZAN" en haut des panneaux d'informations.

On a demandé de faire le tour du quartier avec les responsables pour améliorer les cheminements piétons dans les chemins comme faire les bords propres, les haies taillées au raz des clôtures, etc.

Que les règlementations soient appliquées, murs enduits, débroussaillage, arbres coupés au-dessus des chemins, écoulement libre des eaux de pluie à travers les clôtures en dur, problèmes de voisinages etc. Ils vont vérifier la règlementation sur le débroussaillage mais il nous a expliqué que les procédures judiciaires étaient très longues si on en déclenchait.

Je lui ai laissé une copie de la synthèse des problèmes et de nos demandes présentée dans le blog. Elle sera lue...

En résumé il ne faut pas rêver ou plutôt si on peut toujours rêver.

L'entretien fut très courtois Mme BRANCHE notre nouvelle directrice générale des services de la ville a pris des notes.

Je vous laisse faire les commentaires.

PS : J’ai déjà rencontré ce dimanche M. MEYNAUD responsable des transports à la COVE qui m’a demandé de lui faire un courrier il verra ce qu’il peut faire avec les techniciens. J’ai aussi rencontré en même temps M. RASPAIL notre conseiller départemental qui nous apportera son soutien si nécessaire.

******************************************************************

Je vous mets aussi un article sur la conférence de presse de M. NAVELLO qui fait un bilan. Là aussi vous pouvez commenter :

Cliquez dessus pour l'avoir plus grand :

180706 LA PROVENCE A.NAVELLO Au terme du mandat t out ce que nous avons promis aura e-te- re-alise-.PNG

******************************************************************

Bonne journée.

Luc CATHALA

13:56 Écrit par Association des Garrigues dans Circulation, Environnement, Réglementation, Sécurité | Commentaires (3)

Commentaires

Bonsoir à tous, je reviens sur votre entrevue avec Monsieur Navello et plus particulièrement sur la mis en sens unique de PM1 & PM2. Quand notre Maire pense et dit que les habitants des deux chemins ne voudrons pas faire le détour, il faut nous poser la question avant de dire cela. La moyenne du détour sera d'environ 500 mètres. En voiture pas à pied………!!! Par contre que les panneaux aient un coût je suis d'accord surtout lorsque l'on pose QUATRE STOP aux carrefour alors que deux suffisent amplement.

Au sujet du chemin des Garrigues et du Picuey l'idée de l'interdire aux véhicules à moteur sauf aux riverains me semble une bonne idée, complémentaire à la mise en sens unique de PM1 & PM2 et facilitera l'accès au village et cette fois sans voiture.(à pied ou en vélo)
Enfin ne perdons pas de vue que malheureusement nous sommes de plus en plus nombreux sur les Garrigues et qu'il y aura de plus en plus de jeunes enfants qui se déplaceront à bicyclette.
Aidons les!
Amicalement.
Jacques Antonini

Écrit par : Jacques Antonini | 08/07/2018

Répondre à ce commentaire

Bonjour
J'ai eu l'occasion "d'expérimenter" ces fameux stop ! Je trouve ça redondant et sursécuriser à mon très humble avis
A vrai dire pour utiliser très fréquemment cette portion de route je m'en demande l'utilité ?!
P. GOBIN

Écrit par : Gobin Pascal | 11/07/2018

Répondre à ce commentaire

Merci pour le temps consacré à l'association des Garrigues.
Pour notre part, nous trouvons que les stops entrainent un net ralentissement de la traversée des Garrigues et que du coup (même si certains ne les marquent pas encore et qu'un ou deux panneaux ont été vandalisés) le raccourci devient peut être moins intéressant.
Nous ne voyons pas vraiment l'intérêt de mettre PM1 et PM2 en sens unique à part d'embêter les riverains. De plus, la mise en sens unique s'accompagne en général d'une augmentation de la vitesse, les conducteurs étant du coup sûrs de ne rencontrer personne en sens inverse.
L'interdiction du Picuey et du chemin des Garrigues à tous les véhicules à moteur sauf aux riverains et leur transformation en piste cyclable et chemin piétonnier pourrait être une bonne alternative à une piste cyclable le long de la départementale qui visiblement ne relève de la compétence de personne. Du coup, ça relève de décisions purement communales et donc du Maire et du Conseil municipal. Celà limiterait le risque d'accidents Vélo-voitures sur le Picuey (il y en a déjà eu) et serait une avancée majeure pour promouvoir les déplacements sans voiture entre le quartier et le village.

Écrit par : chabaud | 15/07/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire